jeudi 8 juillet 2010

Eveil à la foi: la prière du soir


La question de la prière du soir avec les enfants reste très personnelle.

Et donc, personnellement (!), je n'avais absolument pas envie de faire apprendre des prières par coeur à mes enfants sans qu'ils les comprennent, ou leur "imposer" un temps de prière quotidien.
Tout comme je ne leur dis pas que Dieu existe, mais que nous croyons qu'il existe, qu'il est bon, et nous essayons de lui faire comprendre qui il est pour nous et ce qu'il nous apporte. Ainsi, je voulais que le temps de prière avec les enfants se fasse naturellement, et qu'il soit toujours un moment de joie.

Nous avons une envie forte que nos enfants partagent notre foi, ne serait-ce que parce que c'est une vraie force dans la vie, de se sentir accompagné et aimé en toute situation.
La prière du soir, moment de partage en famille, est ainsi importante pour nous.
Elle n'est pas quotidienne, mais presque, s'imposant un peu d'elle-même au moment du rituel du coucher. Lors de moments forts de notre vie, nous la faisons durer un peu plus longtemps, ensemble autour d'une bougie.

Pour la prière du soir, je ne voulais pas de rituels trop précis ou de contraintes à mes yeux inutiles et qu'ils ne comprendraient pas, comme demander à mon bébé de se mettre à genou, ou les mains jointes, ou encore de se tourner vers une icône ou une croix. Je voulais que la prière du soir serve uniquement à lui apprendre à prier, pourquoi prier, afin qu'il ait un jour l'envie et le plaisir de le faire de lui-même, sans que cela lui rappelle des mauvais souvenirs ou qu'il voit ça avant tout comme un exercice technique!!
Nous faisons cela de façon spontanée, au moment du coucher, après l'histoire lue par papa et la chanson de maman (enfin maintenant il préfère que je ne chante pas mais que je lui lise exactement la même histoire que son papa vient de lui lire - trouverait-il que je chante mal? bref!!)...

Je lui propose de faire une petite prière (ouf, il dit toujours oui!!), et l'on commence par le signe de croix (on a commencé à lui apprendre à le faire vers ses 16 mois, aidé par un livre de messe pour enfants reçu à Noël qu'il aimait feuilleter, et le voyant essayer de reproduire le signe de croix fait par l'enfant sur l'image!)
Mon baptiste fait donc son signe de croix (a pai, a fi, a fi, amen, dit-il!)

Ensuite, je lui propose de remercier Dieu pour les bonnes choses de la journée (ça va du simple "merci seigneur pour cette bonne journée" à "merci Jésus pour la crèche, j'ai passé de bons moments avec mes amis" à des détails plus poussés de bons moments qu'il a passé!), le but, c'est que ce soit concret pour lui!

Puis nous prions pour quelqu'un de proche, généralement pour la famille, on demande à Jésus de protéger papa parti en voyage, pour qu'il revienne en bonne santé, de prier pour ses grands-parents, qu'on les revoit bientôt, pour une petite fille malade de la crèche, etc.
Un peu plus grand, on pourra prier aussi pour l'Eglise, pour le monde, pour ceux qui n'ont pas la chance d'aller à l'école, d'avoir un papa ou une maman ou à manger tous les jours. Il n'a pas 2 ans, je ne veux pas le traumatiser ;-)

A 20 mois, il ne comprend sans doute pas tout, mais il a plaisir à passer ses moments de prière avec nous, à dire "messi jesus" (merci jésus) ou "amen"!! En faisant de ces moments de prière du soir un moment heureux, on se dit que c'est ainsi qu'il aura plaisir à prier et le fera ensuite naturellement, tout seul, quand il en aura envie, plutôt qu'il voit ça comme une contrainte ou un moment forcé!

Souvent, nous lisons aussi une courte prière prise dans un livre de prière pour les enfants, bien pratique pour trouver de jolis mots dans un langage approprié aux enfants!
Eveil à la foi: la prière du soir
Age des enfants: vous pouvez commencer dès la naissance, il ne participera pas mais vous pouvez murmurer quelques paroles de prière auprès de lui au moment du coucher, ou chanter un chant religieux qui vous tient à coeur

5 commentaires:

  1. Que chaque enfant sache vers quelle source se tourner

    RépondreSupprimer
  2. Merci, c'est très beau ce que tu as écrit là ! C'est votre force d'être un papa et une maman croyants ! J'espère arriver à cette unité un jour !
    Gros bisous

    RépondreSupprimer
  3. En fait cela dépend de l'enfant : la nôtre ritualise tout, et cela lui fait beaucoup de bien. Donc on fait toujours les mêmes gestes, et elle prend toujours la même posture : debout devant le petit coin prière, les mains jointes. C'est la "position prière" et elle l'a fait naturellement, sans qu'on ne lui ait imposé.
    C'est vrai que c'est très chouette, de prier avec ses enfants! ici on fait toujours à la fin une longue liste de "Bénis Papa, bénis Maman..." et on cite toujours les parrains et marraines des enfants :)
    Ah et on demande pardon pour nos petites bêtises et nos grosses colères ; puisque je ne suis pas exempte de grosses colères, je me mets toujours dans le lot, pour leur montrer l'exemple :D

    RépondreSupprimer
  4. Merci pour tous ces conseils si bien formulés !
    Autour de notre oratoire familial, les lutins et Bounette nous accompagnent aussi régulièrement sur le chemin de la prière. S'adresser à Jésus, à Marie à son Saint Patron, tendrement, sous la lumière des bougies (une par enfant).
    Nous avons un rituel mais autour viennent se greffer des prières spontanées, des chants, des moments de silence.
    La prière doit être régulière, courte, et variée nous avait dit un prêtre lors d'une retraite. Nous tachons de nous y tenir...
    Amitié

    RépondreSupprimer
  5. Merci pour ce blog qui me fait découvrir parfaitement ce que je recherche... Meme si cet article date de quelques années, puis je te demander quels sont les livres dont tu parles ? (pour le signe de croix, les prières...pour les enfants)
    Merci beaucoup
    Au plaisir
    Johanna

    RépondreSupprimer

Related Posts with Thumbnails